Les vivants d'Achéron (1/3)

Publié le par Guillaume Woerner

Les Vivants d'Achéron

Partie 1

 

 

Par Guillaume "Metatron" Woerner

 

 

 

 

 

Avec délectation, Medard feuilletait les pages jaunies du carnet de voyage de Metatron.

Ecrit à la première personne, il semblait avoir été rédigé sous la dictée. En effet, aucune archive ne mentionnait que la famille de Metatron soit issue de la baronnie maudite d'Achéron, cette terre hostile sous la coupe de terribles nécromants.

En revanche, on retrouvait dans un registre poussiéreux la participation d'un certain Meth A'tron à une colonie de vacances - "hors du commun" précisait un vieux prospectus -, organisée par une antique agence de voyage de Conflux.

Le propriétaire, un vampire débonnaire, avait d'ailleurs une excellente mémoire, puisqu'il se souvenait encore de l'adolescent taciturne et de petite taille juste avant son départ pour la baronnie.

Medard se mit un mémo pour interviewer le mort vivant afin d'avoir un témoignage de première main pour la préface de l'anthologie.

 

 

 

 

Partie 1

Partie 2

Partie 3

 

 




 

 

12 è jour de la Manticore

 

      Aujourd'hui, il n'a pas arrêté de souffler un vent glacial et sec comme une momie.

      Ce soir, Père a débouché une bouteille de Mortini pour annoncer une grande nouvelle.

      Ambert, notre pantin morbide défraîchi va enfin être remplacé.

      Apparemment, la bataille de Kaïber a permis de remplir les stocks de squelettes et de zombies pour plusieurs mois.

      C'est Maître Zurak, le fossoyeur du comté, qui est venu nous l'annoncer en personne. Il n'a d'ailleurs pas oublié de trinquer avec nous et plusieurs fois encore. M'est avis que les pantins ne marcheront pas droit demain.

      Ca me fait quand même bizarre de voire ce nouveau zombie parmi nous.

      Il paraît que c'est un de ces fanatiques de l'Akkylanie, un templier du Griffon. En tout cas, il a l'air d'avoir les os solides et il a tout de suite été adopté. Odéa est toute excitée et lui a fait un collier de feuilles mortes.

     Toute la famille a longuement discuté pour savoir comment on allait l'appeler.

     C'est finalement Mère qui a trouvé le nom de Griffard, en rapport avec ses origines.

     Demain, il reprendra les tache de Ambert (tracer les sillons, couper du bois, consolider le petit muret entre notre ferme et la grand route de la forteresse...)

     Quant à Ambert, ses os ne tiennent plus vraiment le coup. Père l'avait réparé quatre fois rien que l'année dernière.

     Du coup, il va aider Mère au ménage dans la maison, ce qui ne devrait pas trop l'user.

 

 

2 è jour de la croix brisée


     Sadân est en permission cette semaine et il est rentré passer quelques jours à la maison.

Ca faisait plaisir de revoir mon frère.
     Apparemment, il est très occupé à la forteresse. Notre gouverneur, le Seigneur Crâne Dominatrus, a fait face à un soulèvement d'un nécromant dans le Nord du comté.

      Selon Sadân, le conflit a été réglé plutôt rapidement. Lui-même est monté à l'assaut des rebelles et s'est honoré au combat. En attirant l'attention des paladins, il espère pouvoir remplacer l'écuyer Satariel, mort il y a quelques mois et dont la dépouille était si abîmée que c'est à peine si on pouvait se tailler un manchon dans son cuir. Il était au service de Marguth, le paladin noir, mais celui-ci n'a toujours pas choisi son remplaçant. Je croise les doigts !

     S'il est désigné, mon frère pourra côtoyer les seigneurs de la région et vivre dans le donjon avec son maître. Et peut être qu'il aura l'honneur de combattre à Kaïber...

      Père et Mère seraient si fiers...


 

14 è jour de la croix brisee


      Mauvaise nuit.

      Des goules ont attaqué l'enclot des chèvres.

      Morille et Tubercule ont été dévorées avant qu'on puisse faire quoique ce soit.

      On voit bien que Griffard a été un combattant. Quand Père lui a ordonné d'attaquer, il a brisé une bûche sur le dos d'une goules.

      Elle s'est enfuie avec ses congénères dans la forêt en boitant bas.

Mère dit qu'elle est sans doute blessée gravement et qu'elle ne pourra pas empêcher les autres de la manger.

      Bien fait.

      Père a expliqué que les goules sont les pires des abominations, devant même les Griffons et les Lions. Pour lui, soi on est vivant, soi on est mort. Mais avec les goules, on ne sait jamais trop où elles se situent. En tout cas, Morille a été zombifiée par le fossoyeur. Avec les sorts de conservation, on pourra encore profiter de son lait pendant un mois.

      Après, elle fera du fromage de tombe. J'en salive d'avance.

      La grange est bien sèche : on espère la garder encore longtemps.

      Par contre, Tubercule est inutilisable.

      Sa carcasse ne pouvait même pas faire un ragoût car les goules transmettent trop de maladies. Le fossoyeur l'a emportée : elle servira à raccommoder les zombis endommagés de Kaïber.

 


 


 

Publié dans Chroniques d'Aarklash

Commenter cet article