Chronique - Mascarades

Publié le par Guillaume Woerner

 

- Chronique -

Mascarades

 

Roman de Philippe WARD - Editions AÏTAMATXI Editions

 

 

 

 

Merci à Skritt (http://skritt.over-blog.fr/) et aux éditions Aïtamatxi pour l’opportunité du livre contre chronique !

 

ward-mascarade-copie-1Derrière cette couverture de série B se cache un thriller fantastique mené à tambour battant par Philippe WARD dans le milieu indépendantiste Basque.


Culture basque. Ces deux mots résument la grande originalité de ce roman, qui sort de tous les sentiers battus en situant l’action dans une véritable société parallèle : ETA bien sur, mais aussi députés basques de l’assemblée espagnole des Cortès, partisans du dialogue ou au contraire adeptes d’une ligne dure.

 

Au-delà de ces figures politiques, Philippe WARD imprègne chaque scène d’éléments typiquement basques pour aboutir à une fresque parfaitement maîtrisée : figures du carnaval basque, la malika (canne basque), mais aussi rappels d’éléments historiques comme la bataille de Roncevaux, Guernica ou l’épisode du gouvernement autonome basque de 1936.

 

 


Et l’intrigue dans tout ça ? Mikel, libraire de Bayonne rêvant d’une Euskadi indépendante, se lance sur les traces d’un meurtrier dont les cibles sont des figures des mouvements indépendantistes basques. Organisation dissidente ? Services secrets espagnols ? Dès les premières pages, le lecteur est entraîné dans le sillage de personnages dont les convictions les mettent en marge de la loi. De la France à l’Espagne, en passant par Saint Domingue, le suspens ne se relâche jamais, alors que le mystérieux Ehiztarbeltz, le « chasseur noir » des légendes basques, multiplie les coups de main défiant la logique.


Verdict : lisez ce livre ! Voila l’exemple typique du roman intelligent, qui documente tout autant qu’il distrait. Une vraie réussite.

Publié dans Chroniques

Commenter cet article