Révolution à Conflux continue sa marche en avant

Publié le par Guillaume Woerner

Révolution à Conflux continue sa marche en avant

(à petits pas)

 

 

2012 a dans l'ensemble été une année creuse pour le roman Révolution à Conflux. Si 2011 laissait espérer une avancée rapide de l'écriture, force est de constater qu'il a fallu attendre 2013 pour que les agents Dopple et Scythe se remettent à bouger.

Ces derniers mois, l'histoire n'a que peu avancée : le scénario est établi jusqu'à la fin, mais je peine à franchir le cap du dernier tiers.

http://www.macao-ecritures.com/joomla/images/stories/atelier-d-ecriture_article_high2.jpg

En attendant, j'ai donc repris toute la premièrer partie, afin de gommer un maximum d'imperfections et m'assurer de la cohérence de l'histoire suite aux dernières modifications.

Exit le personnage sans grand intéret de Firmin Gamblin et bienvenu à Tariquet (j'hésite encore pour un deuxième R), l'agitateur alcoolique.

La colère des Cimériens (nom à confirmer) devient lourde de conséquences.

Avec tout ça, on s'approche des 300 000 signes, ce qui n'est pas si mal.

Mais surtout, certains rebondissements "faciles" passent à la trappe.

 

Cette relecture/correction en appelle d'autres, mais le roman s'approche doucement de sa forme finale.

 

Allez !,On y retourne !

Publié dans Conflux

Commenter cet article